TA et mal de dos...
Qui je suis
Technique Alexander
Communication
Activités associées
Alexander en images
Presse
Liens
TA et mal de dos...
Etude Comparée sur les leçons de Technique Alexander, l’Exercice Physique et le Massage (TAEPM) pour le mal de dos chronique et récurrent

Soulager la Douleur en Apprenant

Une étude clinique majeure montre que les leçons de Technique Alexander apportent une amélioration durable aux personnes souffrant de douleurs chroniques du bas du dos


Apprendre la Technique Alexander aide les personnes souffrant du dos
Une étude clinique multi centre, financée par le Medical Research Council (Conseil pour la Recherche Médicale) et le NHS (Sécurité Sociale) (Fonds pour la Recherche et le Développement)1 a montré que les leçons de Technique Alexander apportent une amélioration durable aux personnes souffrant de douleurs chroniques du bas du dos2.
(...)

Le coût du mal de dos
Le mal de dos touche 49% de la population adulte du Royaume-Uni chaque année, affecte le bien-être général et la qualité de vie ; son coût général pour la NHS, les affaires et l’économie étant de 5 millions de livres sterling par an3. Le mal de dos est un des états les plus souvent traités chez les généralistes et une des causes d’invalidité les plus courantes.

Détails de l‘étude clinique en bref
579 patients présentant une douleur du bas du dos non spécifique chronique ou récurrente ont été recrutés chez 64 médecins généralistes. Ils ont été placés au hasard dans quatre groupes : a) un groupe témoin recevant des soins normaux d’un médecin généraliste, b) six (6) séances de massage classique, c) six (6) leçons de Technique Alexander et d) vingt-quatre (24) leçons de Technique Alexander. La moitié de chaque groupe a reçu une ordonnance du médecin pour des exercices d’aérobic et les conseils d’une infirmière sur le comportement à adopter.

Tous les participants des groupes de leçons de Technique Alexander ont reçu un enseignement de la part de professeurs expérimentés membres de STAT, utilisant le contact des mains ainsi que des explications verbales et des conseils pour réveiller la conscience de leur soutien postural et de leurs schémas de mouvement.

Deux grands types de mesures ont été utilisés ; la première est l’échelle de Roland-Morris et la « norme industrielle » pour le fonctionnement du dos. Cela consiste en 28 énoncés représentant les différents cas dans lesquels la vie du patient est affectée par le mal de dos. On demande aux personnes ce qu’elles ne sont pas capables de faire à partir d’une liste de tâches journalières telles que combien de temps une personne peut marcher sans avoir mal, si le sommeil ou l’appétit sont perturbés par le mal de dos et la difficulté à se lever d’une chaise. Le score est déterminé par le nombre d’énoncés ayant reçu une réponse positive. Plus le score est bas plus le patient se porte bien.
La deuxième mesure demande aux patients de noter le nombre de jours où ils ont eu mal au dos au cours des quatre dernières semaines.
D’autres mesures ont également été utilisées.

Résultats

Les leçons individuelles de Technique Alexander apportent une amélioration significative et importante aux patients souffrant de maux du bas du dos.

Les résultats de l’étude montrent clairement que les leçons individuelles de Technique Alexander entraînent une amélioration durable : une réduction du nombre de jours où les patients ont eu mal au dos et un mieux significatif dans le fonctionnement et la qualité de la vie.

Parmi les approches testées, les leçons de Technique Alexander apportent les améliorations les plus importantes. La recherche révèle qu’après avoir pris 24 leçons de Technique Alexander le nombre moyen d’activités limitées à cause du mal du bas du dos a chuté de 42% et le nombre de jours de douleur a diminué de 21 à 3 jours par mois, un an après le début de l’étude.

Etant donné que l’effet du massage sur les activités n’était plus significatif au bout d’un an, mais que l’effet des leçons de Technique Alexander était maintenu, les auteurs de l’étude ont conclu que les améliorations durables des leçons de Technique Alexander ne sont vraisemblablement pas dues à un effet placebo produit par l’attention et le toucher mais qu’elles sont plutôt dues à un apprentissage actif de la Technique.

A noter qu’une série de 6 leçons de Technique Alexander suivies par des exercices prescrits par le médecin généraliste correspondent à 70% de l’amélioration apportée par 24 leçons de Technique Alexander seules.

Aucun effet défavorable n’a été rapporté dans l’étude par aucun des 288 participants des groupes de TA qui ont reçu au total plus de 2400 leçons.
(...)

Professeurs qualifiés agréés
Tous les professeurs qualifiés par STAT (Société des Professeurs de Technique Alexander) suivent une formation de trois ans dans une école agréée de formation des professeurs. Ils ont une assurance professionnelle et se conforment au code de conduite professionnelle. STAT conserve une liste des professeurs qualifiés qui sont autorisés à utiliser les initiales MSTAT (Membre de STAT) après leur nom.

Contacts pour plus d’informations

Questions sur l’étude clinique TAEPM :
Contactez le Professeur Paul Little, Primary Medical Care Group, Community Clinical Sciences Division, Université de Southampton, Aldermoor Health Centre, Aldermoor Close, SO16 5ST. Tel : 02380 240162 email : p.little@soton.ac.uk

Pour des informations sur la Technique Alexander et pour trouver un professeur : www.stat.org.uk
www.techniquealexander.info (Site de l’Association Française des Professeurs de Technique Alexander, APTA, affiliée à STAT)

sylvie drouot
tel: 06 68 80 03 01